Morphologie (linguistique)

Étude de la formation des mots (par des morphèmes) et de leurs variations de forme (en interne ou en externe) . De l’allemand (de Goethe), de morpho- et -logie (science), du grec logia (théorie).

Anglais : Morphology (linguistics)
Espagnol : Morfología lingüística
Chinois : 词法学 (cí fǎxué – loi sur les mots)
Russe : Морфология (лингвистика) {morfologiya lingvistika}

L’étude des mots en interne rend compte des relations qui existent entre différentes formes d’un même mot.

L’étude des mots en externe rend compte des relations qui existent entre différents mots du lexique.

Domaines : Linguistique


Cf. les fiches-clées :

-logie (suffixe) – Linguistique – (Rubrique)

Morph- (préfixe)Morphème – Morpho- (préfixe)

Mot – (Rubrique) – Forme des mots – Variation de forme des mots
Phonétique – (Rubrique) – Phonologie – (Rubrique) – Sémantique – (Rubrique) – Syntaxe – (Rubrique)

(Chercheurs) Goethe

(Ophys) -logie (suffixe) – Morph- (préfixe) – Morpho- (préfixe) – Morphologie – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

Sources :

维基百科 – Википедия – Google FranceGoogle TraductionQwantLe Robert-Dixel Mobile – WikipediaWikipedia (ES)Wikipédia

Publicités

Théorie des ensembles

(notions d’ensemble et d’appartenance) Collections de nombres (quantités) finis ou infinis d’objets (mathématiques) . Ces objets étant des nombres, des points de l’espace, des fonctions, etc.

Anglais : Set theory (is the branch of mathematical logic that studies sets, which are collections of objects)
Espagnol : Teoría de conjuntos (es una rama de las matemáticas que estudia las propiedades de los conjuntos)
Chinois : 集合论 (Jíhé lùn)
Russe : Теория множеств (Teoriya mnozhestv)

Qu'est la théorie des ensembles ? - Gaogoa .free.fr

Pour les ensembles finis, la notion de puissance est la même que celle du nombre d’éléments . Pour les ensembles infinis, l’idée de nombre disparaît et celle de puissance demeure (très profonde, elle présente les plus grandes difficultés pour l’établissement d’une axiomatique) . Deux ensembles de même puissance se distinguent l’un de l’autre par leurs propriétés caractéristiques (structures) . Deux ensembles ont même puissance s’ils peuvent être liés par une relation bijective (phénoménologie de l’analyse).

Classe : Méthode générale
Origine : Créée par le mathématicien allemand Georg Cantor à la fin du XIXe siècle
Type : Théorie fondamentale
Histoire : Phase nouvelle pour les mathématiques


Cf. les articles clés :

(une) Axiomatique – Méthode axiomatique

Ensemble – Intersection de deux ensembles – Puissance d’un ensemble
Ensemble des nombres complexes (C) (imaginaires), entiers naturels (N), entiers relatifs (Z), hypercomplexes (H), p. adiques (Qp), rationnels (Q) (fractionnaires), réels (R), des octavions (O)
Ensemble fini, infini, structuré – Les ensembles (rubrique)Les ensembles de nombres

Être mathématique
Nombre – Nombre cardinal, complexe, entier, entier de Eisenstein, entier de Gauss (complexe entier), entier naturel, entier relatif, fractionnaire, hypercomplexe (quaternion), imaginaire (i), irrationnel, ordinal, p. adique, rationnel, réel, surréel, transfini – Les nombres (rubrique)
Notion d’appartenance, d’ensemble, de structure
Octavion (octave, octonion de Cayley)
Espace mathématique – Point de l’espace
Fonction – Phénoménologie de l’analyse – Relation bijective
Structure d’ordre, d’un ensemble, mathématique, topologique
Les structure d’ensembles – Structures algébriques, d’ordre, topologiques

(Chercheurs mathématiciens) Georg Cantor – David Hilbert
(Glossaire) Méthode générale

(Osy) Psychanalyse

Documentation (liens externes) :

Page WikipédiaQu’est la théorie des ensembles ? – Gaogoa

Sources :

维基百科ВикипедияDictionnaire Espagnol-Français Larousse – Gaogoa – Google FranceGoogle TraductionQwant – WikipediaWikipedia (ES)Wikipédia

Holiste

Théorie selon laquelle tout individu ou tout objet scientifique est un tout indivisible qui ne peut être expliqué par ses différentes composantes considérées séparément . Mot d’origine anglaise (holistic), du grec holos, holo- signifiant « entier ».

Sources :

Association RégénèreBestDictPodcast Science – Le Robert-Dixel Mobile